René Caillié
Lycée des métiers du bâtiment, des travaux publics et de la topographie
MARSEILLE
 

Visite de l’exposition André Masson -Musée cantini, MARSEILLE- dans le cadre du projet Pratique de l’Oral.

vendredi 13 mai 2016, par Administrateur

CAPIS 2015-2017
Projet Pratiques de l’oral

Dans l’interprétation qu’il propose du Hagakuré (livre portant sur les préceptes de l’éthique samouraï, énoncés par le maître Jocho Yamamoto au XVIIéme siècle) le grand écrivain japonais, Yukio Mishima (1925-1970), rappelle comme principe qu’il n’y a pas lieu de regretter le passé :
« …le printemps ou l’été ne peuvent durer toujours, ni le jour luire constamment. Il est donc vain de vouloir rendre l’époque actuelle pareille au bon vieux temps d’il y a un siècle. L’important est de faire en sorte que chaque époque soit aussi bonne qu’elle peut l’être compte tenu de sa nature… ».
Une époque révolue, magnifiée par le souvenir, pourraient amener certains à penser que les élèves de CAP d’aujourd’hui ne sont plus capables d’une véritable spontanéité émotionnelle, spirituelle, et intellectuelle face aux représentations artistiques du monde.

Dans le projet sur les pratiques de l’oral mis en œuvre avec la classe de 1CAPIS, les élèves qui travaillent sur les mondes imaginaires du futur dans la littérature et le cinéma s’adressant aux post-ados, ont pu établir un lien entre les univers fantasmatiques et oniriques du courant surréaliste et ceux de la science-fiction. Et ce lors de la visite de l’exposition des peintures & dessins d’André Masson (1896-1987) au Musée Cantini de Marseille.
Cette corrélation entre science-fiction & surréalisme se fixait entre autre comme but de faire prendre conscience aux élèves de l’interpénétration des genres & courants artistiques.
Tous les élèves ont manifesté curiosité et intérêt face aux multiples œuvres exposées, aussi bien celles de Masson que d’autres représentants du surréalisme (Max Ernst, Jean Arp,…).
Ils ont mené, en autonomie et de manière collaborative, le travail de recherche & d’expression orale de leur ressenti qu’ils avaient à réaliser, avant de le faire parvenir, via leur smartphone, sur le compte Facebook d’une de leur enseignante-accompagnatrice, fortement étonnée par l’efflorescence de tant d’imagination.
Leur attitude durant l’après-midi de ce mardi 03 mai 2016, ainsi que leur participation au travail proposé, ont confirmé la confiance qui leur avait été accordée.
Si leurs productions orales expérimentales sont encore perfectibles, elles révèlent toutefois la spontanéité de leur naturel et de leur sensibilité face à des œuvres majeures de l’art contemporain.
Il n’y a donc pas de nostalgie à éprouver par comparaison aux élèves du temps jadis.

Yannick Biancheri
 
Lycée des métiers du bâtiment, des travaux publics et de la topographie René Caillié – 173 Boulevard de Saint Loup - 13011 MARSEILLE – Responsable de publication : M. Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : jeudi 13 juillet 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille